Raie
Double coloration
Requin
Double coloration
Raie
Double coloration - photo gagnante de concours (Cyrena R.)
Double coloration
Double coloration
Dessin anatomique
Description de fossile
Dégagement mécanique
Préparation de fossiles
Photographie
Lamproie
Région caudale, coloration double
Fossile
Os dermique
Terrain
Miguasha, QC
Chevaier cuivré
Région caudale, double coloration
Lamproie
Corbeille branchiale, double coloration
Thon
Crâne, double coloration
Système Nerveux
Coloration Black Sudan
Fossile
Traité au chlorure d'ammonium
Fossile
Os dermique
Raie Magique
Malacoraja senta
Alevins
De thons
Fossile
Traité au chlorure d'ammonium
Histologie
Les coupes en laboratoire

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; plgContentJw_sig has a deprecated constructor in /var/www/paleobio/plugins/content/jw_sig/jw_sig.php on line 18

valetteAgathe Valette

Maîtrise en Gestion de la Faune et de ses Habitats

Agathe est originaire de France et étudie au Québec depuis bientôt 3 ans.

Son projet de microthèse : la réponse phénotypique d'Onchorhynchus mykiss face à un stress environnemental, une continuité du travail de Laurence Fischer-Rousseau et Thomas Grunbaüm.

La réponse phénotypique des organismes aux variations de l’environnement se nomme la plasticité phénotypique. De nombreuses études ont été réalisées sur les réponses phénotypiques des poissons lorsqu’ils sont soumis à différentes contraintes environnementales, comme la variation de la quantité d’oxygène dans le milieu, du type d’alimentation et de la température. Des études sur l’effet de la vélocité du courant ont déjà démontré des changements au niveau du développement de plusieurs espèces de poissons. Lors d’une augmentation de la vélocité du courant, la croissance de l’organisme est plus rapide, il est donc plus actif au cours de son développement. Ainsi, une activité plus intense va entraîner des besoins en énergie et incidemment en respiration plus importants. De ce fait, les structures associées à la respiration et à l’alimentation pourraient présenter des différences développementales en fonction de l’intensité de l’activité. Dans ce projet, il sera plus particulièrement étudié la plasticité au niveau des branchies et de l’opercule. L’appareil operculaire est lié à plusieurs muscles intervenant dans la respiration et l’alimentation, il faut donc le considérer comme un élément squelettique très impliqué et susceptible d’être modifié en fonction des conditions du développement. De plus, des études rapportent une plasticité des branchies lorsque les conditions du milieu sont modifiées, soit un changement de température, d’oxygène et un exercice soutenu. Entre autres, une augmentation de la surface des branchies, due à une augmentation du nombre de lamelles, a été observée chez la truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss) lors d’une expérience combinant un exercice soutenu à un milieu hypoxique. Ainsi, le besoin en oxygène est un signal important pour la plasticité des branchies. Cependant, la plasticité de ces dernières pendant un exercice est moins évidente. Par conséquent, l’étude de la plasticité développementale de l’opercule et des branchies chez la truite arc-en-ciel lorsqu’elle est soumise à deux vélocités de courant (3,2 cm/seconde et 0,4 cm/seconde) dès le début de son développement, permettrait de mieux comprendre la réponse développementale de ces deux structures liées à la respiration. En ce sens, deux méthodes vont être utilisées. Dans un premier temps, grâce à des coupes histologiques, des mesures seront effectuées sur les branchies (dont les filaments et les lamelles secondaires) afin de pouvoir faire une comparaison entre les deux vélocités. Et dans un deuxième temps, le développement de l’opercule dans les deux vélocités sera étudié en utilisant la morphométrie géométrique.

Son projet de maîtrise : à venir!

33AEB1D0C8F108F67EC8F4C0ADB0537F3609AA9C787192E26Fpimgpsh fullsize distr